Gemmothérapie – Le noisetier

Les Carnets de Vesunna, L'atelier herboriste
Marie-Anne Barny

Corylus avellana L., Betulaceae

   Reconnaissable à son fruit à coque dure, le noisetier est très commun dans les haies, talus, forêts et bois clairs, car il cherche la lumière. Il affectionne les sols fertiles calcaires ou siliceux et frais, se confine aux vallées humides dans les régions chaudes de Méditerranée. C’est un pionnier qui amorce la réinstallation des forêts de feuillus.

Un peu de botanique

Le noisetier est un arbrisseau formé de nombreuses tiges cuivrées ponctuées de lenticelles horizontales caractéristiques, plus âgé ses troncs prennent une couleur brun grisâtre. Les jeunes rameaux sont duveteux. Les feuilles, alternes et poilues, sont obovales, en cœur à la base et brusquement rétrécies au sommet. La plante est monoïque, les fleurs mâles en châtons pendants portent des étamines jaunes, les femelles, verdâtres, forment comme des bourgeons à bouquet de styles rouges dépassant à maturité. Enchassé dans une collerette (un involucre) de bractées, le fruit est une nucule, un akène libre enveloppé dans une coque dure, sclérifiée. Source alimentaire notable, c’est un oléagineux  riche en oméga 6, protéines, vitamines A, B1, B2 et minéraux.

Bocal ouvert Vesunna Gemmothérapie
Macérat ouvert Vesunna Gemmothérapie

Entre ses rameaux flexibles et ses fruits sclérifiés, le noisetier maîtrise la plasticité des tissus.

Les bienfaits du bourgeon de noisetier

Antisclérotique  

Le bourgeon de noisetier permet de garder l’intégrité des tissus conjonctifs.  Il est particulièrement indiqué lors de scléroses des tissus et permet d’entretenir leur élasticité.

Sur la sphère hépatique, le noisetier est indiqué dans les maladies qui provoquent une inflammation chronique du foie. Le tissu hépatique détruit se régénère de manière anarchique, créant une fibrose qui altère le bon fonctionnement de celui-ci. Son allié de choix sera Rubus fruticosus, la ronce.

  • cirrhose, hépatite, stéatose, insuffisance hépatique

Sur la sphère pulmonaire, les infections chroniques, le tabagisme, la pollution, l’asthme altèrent le tissu conjonctif qui entoure les alvéoles pulmonaires. La gemmothérapie de noisetier permet d’entretenir l’élasticité et la souplesse de ce tissu, essentielles à la respiration et de diminuer l’évolution vers la sclérose.

  • emphysème, bronchites chroniques, pneumonies, dyspnée, augmentation des résistances pulmonaires

Sur la sphère vasculaire,  en maintenant l’intégrité des vaisseaux, le noisetier est salvateur dans les maladies liées à une insuffisance artérielle.

  • artérite, ulcère, gangrène, insuffisance artérielle des membres inférieurs

Pour en savoir plus sur le sujet, reportez-vous à notre bibliographie.

Place aux commentaires!

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *